Business angel pour booster son projet

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Pour ceux et celles qui ne connaissent pas encore ce qu’est un « business angel », cet article va vous permettre de découvrir cette profession, si on peut l’appeler ainsi.Il s’agit donc en premier lieu d’investisseurs des temps modernes, car ils agissent auprès de jeunes entreprises proposant des concepts nouveaux.
Peu importe le secteur d’activité, si la société concernée a suffisamment de potentiel de développement, cette dernière est bien placée dans le viseur des investisseurs.

Le business angel est rompu aux techniques d’investissement car il apporte ses finances et accompagne par son soutien, son expérience et ses relations, l’entreprise sur le chemin du développement.

Ces investisseurs disposent en moyenne de 10 000 à 150 000 euros pour soutenir des nouveaux projets. Ces sommes sont à titre indicatif, car leur montant peut être relevé par rapport aux disponibilités du moment.
Comme dans tout investissement, on n’est pas à l’abri du danger, et les business angels n’échappent pas à la règle. Leur investissement doit en général ne pas dépasser 10 à 15 % de leur capital, restant dans le domaine du raisonnable et de la sécurité.
Il est judicieux pour les business angels de se regrouper au sein d’une fédération afin d’apporter à l’entreprise concernée plus d’argent et aussi plus de compétences, car ces personnes ayant étés très souvent chefs d’entreprises, apporterons aussi des conseils judicieux et pertinents qui aideront indiscutablement l’entreprise à faire moins d’erreur et à avancer plus vite, donc avec moins de risque, étant donné que tout le monde a à y gagner.
Les relations aidantes, les business angels donnent un coup d’accélérateur aux entreprises offrant des projets innovants et leur font, gagner beaucoup de temps et d’argent par la même occasion.
D’une certaine manière, l’investisseur est intégré à l’entreprise, sans pour cela participer à sa gestion, il laisse ça au responsable, mais l’accompagne de son savoir et de son expérience dans le domaine concerné.

Devenir business angel nécessite à ce que sa position par rapport aux prêts conventionnels, d’honneurs, soutien public ou autres, soit postérieure aux offres et diverses propositions de financement, ce qui revient à dire, que la jeune et nouvelle entreprise, si elle maîtrise l’innovation dans le domaine technologique ou autre, pourra facilement séduire ces investisseur et en tirer le meilleur profit. Donc c’est joué ” gagnant “.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »