Loi de Moore, 50 ans après

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

En avril 1965, Gordon Moore, co-fondateur d’Intel publiait ses observations portant sur les taux de croissance exponentielle des circuits intégrés des processeurs dans le magazine Electronics. D’après ses constatations, le nombre des transistors par circuit de même taille doublerait tous les ans, avant d’augmenter à 18 mois le rythme de doublement. Il affirmait également que la puissance des ordinateurs ne cesserait d’être améliorée au fil des années, jusqu’à atteindre une limite physique, la taille des atomes. 50 ans après, qu’en est-il de cette loi de Moore basée sur un constat empirique ?

La loi de Moore, une référence dans le domaine de l’électronique

Lorsque l’hypothèse de Gordon Moore fut vérifiée en 1975, les entreprises spécialisées dans l’électronique en font une référence et s’y fient pour créer leurs produits novateurs. Non seulement la loi de Moore devient une véritable loi de la nature, mais elle sert de source d’inspiration dans toute l’industrie des semi-conducteurs. Ainsi, les données de la théorie ont été utilisées pour limiter les courants de fuite sur des puces toujours plus performantes et moins énergivores.

Loi de Moore, quelques chiffres clés

Pour vous donner une image des évolutions réalisées au fil des années, sachez que le tout premier microprocesseur d’Intel, le 4004, était composé de 2300 transistors, alors que ce nombre atteint les 1,3 milliard avec le Core i5 de cinquième génération utilisé actuellement. Autre point essentiel, la dimension n’est plus la même, car les transistors de 1965 étaient à l’échelle du 10 000 nm contre 24 nm aujourd’hui. 3500 fois plus puissant que le 4004, le Core i5 a une efficacité énergétique 90 000 fois meilleure et les producteurs en fabriquent plus de 10 milliards toutes les secondes. En ce qui concerne la taille des transistors, les versions modernes ne sont pas visibles à l’œil nu tandis que les premiers modèles avaient la taille d’une gomme de crayon.

Tellement impressionnante, cette évolution prédite par la loi Moore a fait l’objet de nombreux comparatifs. Pour vous donner une idée précise, sachez que si cette vitesse de progression était appliquée aux efficacités énergétiques des carburants, vous n’auriez plus besoin que d’un seul réservoir plein pour conduire votre véhicule durant toute votre vie.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »