Comment mourir heureux ?

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Un jour ou l’autre, la mort nous atteindra. C’est juste la façon de l’affronter qui est différente. L’essentiel c’est de prendre goût à la vie et de ne pas gâcher pour rien le temps restant à vivre, si on doit un jour quitter ce monde. Vivre heureux permet de faire face avec quiétude et joie la mort. Rien ne peut nous perturber parce qu’on va mourir en paix tout en sachant qu’on a bien terminé les missions et les raisons de notre existence sur terre.

Être en paix avec soi-même et avec les autres
Être en paix avec soi-même est la clé du bonheur et de la sérénité. Avant de mourir, c’est-à-dire, tous les jours de votre vie, apprenez toujours à vous apprécier, à accepter vos défauts, vos failles et vos singularités pour avoir une vie pleine de sens. Ne vous morfondez pas sur vos échecs à répétition. Ne soyez pas sensible à la mauvaise image que les autres voient en vous. Si vous avez confiance en vous et connaissez bien vos potentialités, vous parviendrez à ignorer ces préjugés et à faire de vos failles des défis à relever. Ce qui vous permet de vous épanouir et d’avoir plus de paix intérieure. Essayez également d’être en paix avec tout monde. Évitez les disputes, la colère et la frustration parce qu’on ignore tous quand est-ce que la mort nous emportera. Ainsi, vous n’aurez aucun regret ni remord en quittant cette terre. Vous pourrez vous reposer en paix une fois mort. Bref, apprenez à vivre avec sagesse pendant votre vie.

Accomplir des actes de bienfaisance
La vie est un long chemin au bout duquel on doit tous s’arrêter. Pour donner un sens à la vôtre, laissez quelque chose de bien sur terre afin que vos entourages puissent garder de bons souvenirs de vous une fois que vous mourez. Réalisez des actes de bienfaisance. Aider les autres ne signifie pas forcément leur offrir de l’argent. Même vos précieux conseils pourront enlever le lourd poids qui pèse sur leur dos. Au moins, vous vous sentez utile au cours de votre vie, c’est autrement dit mourir heureux. Focalisez votre énergie à servir les autres. Vous pourrez par exemple faire du bénévolat dans une pension des retraités ou dans un hôpital. Chaque jour, faites en sorte de trouver 10 minutes de votre vie pour aider les autres. En plus, levez-vous le matin en vous fixant un objectif précis. Ne laissez personne ni un obstacle vous empêcher d’arriver à vos fins. Vous savez au moins avant de mourir que votre existence était utile.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »